La saviez-vous : États-Unis : des lettres d’appels à l’aide d’ouvriers chinois retrouvés dans des produits de consommation

See on Scoop.itMéli-mélo de Melodie68

Voici une photo de la lettre en question

Ce sont des lettres bien terrifiantes qui ont été lancées telles des bouteilles à la mer … Voilà déjà 1 an que la catastrophe du Rana Plaza, aura permis de montrer au monde entier la dure réalité qui se cache derrière nos vêtements et objets du quotidien. Les images du drame ont émus le monde en entier. Mais que feriez- vous, si au détour d’un magasin, vous découvririez entre vos mains, un appel au secours, d’un ouvrier chinois bien identifié ? C’est ce qui est arrivée à deux américaines qui faisaient tranquillement leur shopping.

Stéphanie, 28 ans, fut la première, en 2012, à découvrir une lettre dans son sac de course, provenant du célèbre magasin Saks sur la cinquième avenue. La lettre contenait une photo de passeport de l’ouvrier en question, Tohnain Emmanual Njong. L’homme appelait à l’aide, et expliquait qu’ils étaient tous forcés de travailler 13h par jour, comme des esclaves pour produire ces sacs, dans un camp de travail.

La jeune femme prend la lettre très au sérieux, et contact alors une ONG américaine qui s’occupe des droits humains, la « Laogai Research Foundation » qui entame alors des recherches pour retrouver Njong. Harry Wu, le fondateur de cette association, est resté pendant 19 ans dans un de ces camps de travail chinois, et explique que Njong a pris un énorme risque en envoyant cette lettre … ce genre d’acte de rébellion pouvant mener à la mort des employés.

La marque Saks a bien avoué que leurs sacs étaient produit en Chine, mais ne s’est pas plus étendu sur le sujet, et n’a pas donné plus d’information. Il faut savoir que deux lois américaines rendent illégal le travail fait par des esclaves.. la marque risque donc gros.
Njong aurait écrit plusieurs lettres, certaines en Anglais, et d’autres en Français, qu’il cacha alors dans les produits destinés à la France. Bien que nous ne savons pas de quelle marque française il s’agit, vous n’êtes donc pas à l’abri de tomber sur une de ces lettres vous aussi ..
Une autre histoire similaire s’est également passé en Oregon, où Julie découvrit une lettre de ce type alors qu’elle achetait des décorations d’Halloween. Cette fois-ci la lettre est anonyme, mais le New-York Time essaye de traquer l’auteur, qui sera finalement retrouvé, alors qu’il venait tout juste d’être libéré de son camp de travail pour bonne conduite. Il avoua alors qu’il avait écrit une vingtaine de lettres de ce type. Dans la lettre, l’homme supplie la personne qui la retrouvera, de contacter les associations de droit humain, « Les milliers de personnes ici qui sont sous la persécution du régime communiste chinois s’en souviendront et vous en seront reconnaissant pour toujours. » déclare l’homme.
Des lettres qui ne sont certainement pas isolées, puisque les deux hommes ont envoyé chacun des dizaines de lettre, et, qui sait, ils ne sont peut-être pas les seuls à lancer ce genre d’appels à l’aide..

Il est grand temps que les pays dit évolués, réagissent quant à ces conditions de travail et d’enfermement absolument intolérables.

See on www.newmanity.com

2 réponses à “La saviez-vous : États-Unis : des lettres d’appels à l’aide d’ouvriers chinois retrouvés dans des produits de consommation

  1. Quelle tristesse…Comment cela peut-il être encore de nos jours…
    Nous avons tous, hélas, notre part de responsabilité en voulant plus et moins cher, mon dieu que l’Homme est stupide…
    Bisous Mélodie !

    • c’est toujours une question d’offre et de demande comme tu le dis si bien. Hélas oui nous sommes coupables chacun(e) à notre manière à force de tout vouloir à tout prix. Bisous bis pour toi et merci pour ta visite 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s